centre d'échange et de création des arts de la scène
AccueilDécouvrir
Sothik
BimBom Théâtre / octobre 2020
Vendredi 9 octobre à 20h, samedi 10 à 17h

Réservation indispensable au 01 43 63 41 61 ou


Sothik

Cambodge 1975 : L'épopée d'un enfant sous la dictature des Khmers rouges

Sortie de résidence

BimBom Théâtre - site

Texte de Marie Desplechin, Sothik Hok - l’école des loisirs 2016
Adaptation et conception du projet Olivia Kryger
Coordination artistique et direction de jeu Marie Piemontese
Avec Claudie Decultis, Olivia Kryger, Nicolas Larmignat
Création musicale et sonore Nicolas Larmignat
Lumières Jennifer Montesantos
Scénographie Mathilde Bennett, Hortense Gesquière
Construction décor Alain Denisse

Carnet d'un voyage : une exposition autour du spectacle, conçue par les scénographes.

Les auteurs :

Sothik Hok a vécu enfant la dictature des Khmers Rouges.
Né en 1967 dans un village proche de ville de Kompong Cham, à une centaine de kilomètres de Phnom Penh, Sothik Hok a passé toute son enfance sous la dictature des Khmers rouges. Poussé par ses parents, il n’accède à l’école qu’à la fin de la guerre, à l’âge de douze ans. Sothik dirige aujourd’hui une entreprise qui développe la lecture au Cambodge en créant des bibliothèques et en publiant des livres. Cette entreprise porte le nom de l’association française qui la soutient : Sipar.

Marie Desplechin est romancière et journaliste.
« Sothik » est né d’un voyage de travail effectué au Cambodge, au profit de l’association Sipar (incitation à la lecture) dont elle est la marraine. Au terme de son séjour, elle a proposé au directeur de l’association au Cambodge, Sothik Hok, d’écrire avec lui l’histoire de son enfance sous le régime des Khmers Rouges. Le récit a été publié dans leurs deux langues, en français et en khmer. Il est illustré par l’illustrateur Tian.

Sur scène un travail polyphonique, des artistes complices et engagés :
J’ai pris le parti de confier le récit à un trio composé de deux comédiennes et d’un musicien percussionniste. Pour ce faire, l’histoire, initialement racontée à la première personne, est répartie entre trois narrateurs - personnages. Claudie Decultis porte la voix de la mère. Nicolas Larmignat est la voix du musicien - narrateur. J’ai fait le choix d’interpréter la parole de Sothik. Il est né en 1967 à Kompong Cham et moi en 1969 à Paris. Prendre en charge la parole d’un jeune garçon me semble une transposition intéressante dans la mesure où il s’agit d’une parole singulière et à la fois universelle, qui m’implique comme artiste citoyenne, comme c’est le cas pour le récit Danbé où j’interprète le parcours d’Aya Cissoko.
Olivia Kryger

Coproduction : Espace 1789
En partenariat avec la Maison du geste et de l’image