centre d'échange et de création des arts de la scène
AccueilDécouvrir
MiniMax
Mathilde Gentil / mars 2019
Vendredi 29 et samedi 30 mars

Réservation indispensable au 01 43 63 41 61 ou


MiniMax

Spectacle interactif d’après Philip K. Dick

GOSH Cie (site)

Conception et mise en scène Mathilde Gentil
Avec Romain Pichard, Sandra Piquemal et Mathias Robinet-Sapin
Direction technique & création sonore Cédric Carboni
Scénographie & costumes Louise Douet-Sinenberg
Création vidéo Boris Carré
Création lumière Lucien Valle
Musique Vendôme Uhl
Collaboration au game design Nicolas Pineros et le LudoMaker

Création protéiforme au carrefour du théâtre, du jeu vidéo et du numérique.
Librement inspiré du roman Loterie Solaire et de l’univers de son auteur, le spectacle se présente sous la forme d’une performance interactive dans laquelle les spectateurs ont un rôle à jouer.
On découvre notre monde en 2103 : un système social et un régime politique fonctionnant par loterie, dans lequel perdurent pourtant inégalités, jeux de dupes et manipulations. Dans cette société entièrement soumise au hasard et régie par le “principe du minimax” ; chacun cherche à établir la meilleure stratégie possible pour se maintenir dans le système… et survivre.
Le dirigeant tiré au sort doit alors non seulement assumer ses nouvelles responsabilités politiques mais aussi faire face au mercenaire engagé par le système pour l’éliminer. Le changement de pouvoir devient un sport national ultra-médiatisé où tous les coups sont permis…
Mais quand le jeu est truqué, ne vaut-il pas mieux tricher ?

Mathilde Gentil / GOSH Cie
Comédienne, metteure en scène et directrice artistique, Mathilde Gentil travaille sur la notion de réseau et sur l’utilisation d’internet comme outil d’interaction et d’écriture au théâtre.
En 2012, elle créée la GOSH Cie qui réunit des artistes aux influences diverses et qui propose des œuvres en constante connexion avec son temps et son public.
La Cie porte avant tout une réflexion sur la poétique scénique et sur l’expérience du spectateur, puisant des outils et des références dans le cinéma, la littérature, les sciences sociales mais aussi les jeux-vidéos. Elle réinterroge les contours des pratiques de la scène, de celles du web ; intègre la recherche dans son processus de création afin de proposer une expérience de spectacle vivant résolument contemporaine.

Avec le soutien du CNC-DICREAM, de la Paillasse, du 104 et du Lieu Multiple ; des Ateliers Médicis (Création en Cours),  des Subsistances et de AADN dans le cadre du dispositif « Scènes Hybrides 2018».